Par Aurélien Noirot Publié le 13 fév 2013 (mis à jour le 31 mai 2017)

Adobe, éditeur d’outils PAO de référence, commercialise un pack de logiciels qui ont su s’imposer parmi la concurrence : la Creative Suite.

Au sein de ce pack, on retrouve les célèbres Photoshop, Illustrator et InDesign.
Ces outils sont destinés au graphisme, nous sommes alors en droit de nous poser les questions suivantes : quelle est leur fonction et quand les utiliser ?

 

Photoshop

Voici l’arme ultime de tout graphiste ! Le logiciel à connaître ! Capable de prendre en charge presque tout type de projet. Presque ? Oui, sinon l’existence de ses petits frères Illustrator et InDesign ne serait pas justifiée…

Photoshop est un logiciel d’édition d’image bitmap, comprenez par là que votre projet sera une accumulation de pixels sur lesquels vous allez intervenir avec de nouveaux pixels (voir photographie ci-dessous).
La force de Photoshop est de pouvoir générer n’importe quelle image. A la base pensé pour la retouche photographique, cet outil vous permettra aussi de créer une affiche, donner vie à une illustration, simuler d’une image en 3D et bien sûr, maquetter un site Internet. Les seules limites sont votre imagination et votre talent, pour le reste nous pouvons lui faire confiance.

 

 

Mais alors pourquoi ne pas utiliser Photoshop pour tous nos projets ? Ce qui fait la force de Photoshop est aussi son talon d’Achille, le pixel !

Le pixel c’est ce petit carré d’environ 0,4 mm qui compose votre écran. Et bien voyez-vous, le pixel est timide, il ne se laisse pas manipuler facilement si bien qu’il est impossible d’intervenir sur sa taille. Donc si vous voulez agrandir une image, Photoshop va devoir compenser en créant de nouveaux pixels, mais le résultat va perdre en qualité et sera flou (voir exemple ci-dessous). Voilà pourquoi il est très important de travailler avec des fichiers sources de bonne qualité.

 

Voici quelques exemples de projets qui ont nécessité l’utilisation de Photoshop : la création du site Malherbe ou la mise en image du blog Ristretto.
Oui mais voilà, demain votre client vous demande de réaliser une affiche en A3 avec son logo que vous avez eu la bonne idée de composer sur Photoshop en A4… C’est là qu’intervient ILLUSTRATOR !!

Formations Peexeo Design

Suite Adobe Design, Photoshop, Illustrator, InDesign…
Découvrez nos formations assurées par un graphiste de l’agence !


Illustrator

Illustrator, comme son nom l’indique, est un logiciel d’illustration.

Cet outil permet de créer des images vectorielles. « DES IMAGES VECTOKOI ?!! »
Les tracés vectoriels sont des courbes générées par des formules mathématiques. Rassurez-vous, pas besoin d’avoir fait Maths Sup pour maîtriser la bête. Il suffit de pointer-cliquer, Illustrator s’occupe du reste.

 

Le point fort de l’image vectorielle réside dans le fait qu’elle ne subit pas de perte de qualité quand on l’agrandit. Ce procédé s’adapte donc à tous les formats. L’autre avantage est la netteté des lignes obtenues. Illustrator est donc un logiciel précis.

Le revers de la médaille est qu’il vous faudra faire preuve d’une patience exemplaire si vous vous lancez dans la réalisation de dessins complexes. Généralement, on utilisera plutôt Illustrator pour des compositions simples mais efficaces qui nécessitent un impact important comme un logo par exemple.

 

Voici quelques exemples de projets qui ont nécessité l’utilisation d’Illustrator : la création du logo Tikaway ou les illustrations du site du Domaine de la Dombes.

Personnellement, je vous conseille de ne pas vous lancer directement dans Illustrator pour ne pas vous enfermer dans la simplicité des lignes que propose l’outil. Le papier et le crayon restent les supports qui offrent la plus grande place à l’imagination. Illustrator intervient pour obtenir un fichier propre et professionnel.
 
 

InDesign

Bon il faut bien le reconnaître, il y a une chose que Photoshop à du mal à faire bien : la mise en page.

Voilà pourquoi Adobe nous livre InDesign. Ce logiciel révèle en nous une fièvre psycho-rigide que nous ne soupçonnions pas. Rentrer dans le monde d’InDesign, c’est rentrer dans un monde de marges, de millimètres, de bords perdus, enfin tout ce qui fait vibrer un imprimeur…

 

 

Sans rentrer dans le détail, tout est optimisé pour vous accompagner dans la réalisation de documents destinés à l’impression. Le gros plus d’InDesign est de proposer des options d’exportation de fichiers complètes et pensées pour le tirage professionnel, dans le respect des normes et des standards de l’imprimerie.
J’insiste sur le travail imprimé, mais je précise qu’InDesign est tout aussi conseillé pour les compositions vouées à rester sur nos écrans.

 

 

Mais InDesign (vous commencez à comprendre qu’il y a toujours un « mais »), aussi puissant soit-il pour la mise en page, est totalement dépendant de ses collègues Photoshop et Illustrator. InDesign ne fait pas de retouche photographique ni de dessin vectoriel à proprement parler, c’est à dire que la plupart des fichiers que vous y importerez seront passés préalablement par Photoshop ou Illustrator.

Consultez nos travaux clients, et découvrez ceux qui ont nécessité l’utilisation d’InDesign : références Peexeo.

Formations Peexeo Design

Suite Adobe Design, Photoshop, Illustrator, InDesign…
Découvrez nos formations assurées par un graphiste de l’agence !

Conclusion

Après ce rapide état des lieux des fonctions de chaque logiciel, on distingue nettement que Photoshop s’impose comme la clé de voûte de la Creative Suite. Puissant certes, mais pas tout puissant. Les fonctions que proposent les 2 autres logiciels sont indispensables à la création PAO.

Alors oui, vous pouvez créer un flyer sur Photoshop, dessiner un site Internet sur Illustrator ou bien imaginer un logo sur InDesign… Mais vous serez vite confrontés à des limites techniques qui vous reconduiront vers le chemin de la sagesse numérique.

Gardons en tête que chaque outil a un rôle à jouer dans vos créations et il ne sera pas rare que vous vous surpreniez à travailler avec les 3 logiciels ouverts simultanément (enfin si votre ordinateur tient la route…).
 

Envie d’en savoir plus ?

Vous souhaitez en savoir davantage sur les principales notions d’utilisations des formats d’images ? Découvrez notre formation Suite Adobe Design !

16 commentaires

Avatar
Dimitri Robert

Excellent article qui remet les choses à leur place. D’ailleurs, on pourrait ici remplacer les noms PhotoShop par GIMP, Illutrator par Inkscape et InDesign par Scribus. Même si les possibilités diffèrent, la finalité est la même 🙂

Répondre
Christelle Mozzati

Et maintenant, on peut aussi parler de Sketch pour l’UI, il paraît que c’est un bon compromis 🙂 (à tester en profondeur pour l’affirmer)

Avatar
zozo

bonjour, où puis-je trouvé ce pack ?

Répondre
Adam

Le pack Creative Suite est disponible gratuitement dans sa version CS2 sur le site officiel de Adobe.

Répondre
Avatar
Victonic

super explication bravo j’ai enfin compris la différence. merci

Répondre
Avatar
Filo 23

Cool! c’est vraiment bien explique et encore merci pour l’info.

Répondre
Avatar
Raldo CHEA

C’est claire, tout ce dont j’avais besoin.

Merci

Répondre
Avatar
Adam

je voudrai transformer ma cuisine, je voudrai démolir un mur, déplacer des armoires, ma cuisinière et mon frigo. Ceci est pour agrandir l’espace du travail. j’ai vu dans des émissions de télévisions, des designers utilisent des logiciels en 3D pour visualiser le changement avant d’entreprendre les travaux. Pourrez-vous me donner les noms de ces logiciels.
merci

Répondre
Avatar
2D

Chapeau l’artiste.
Explication simple et précis et accompagné d’exemples.
C’est vraiment du bon boulot.

Merci.

Répondre
Stampaprint

Article super! Il y a toujours des problèmes en choisir l’editeur que utiliser. Lire ton article peut aider!

Répondre
Avatar
julie

Merci pour ce bon résumé ! Que pensez vous de Genially ( http://www.genial.ly ) pour réaliser des affiches ? Merci.

Répondre
Avatar
Gabi

merci, tres bon article. bien detaillé et facile à comprendre.

Répondre
Avatar
TresAlpin

Il est toujours très pénible de naviguer entre ces 3 logiciels.

Labography ( http://axpha.com) traite de la conception graphique + retouche photo + publication en 1 seul logiciel. C’est gratuit.

Répondre
Avatar
Michael REMY

Bonjour,
bravo pour ce chtit rappel des différences majeures entre ces outils ! Pour InDesign, j’ajouterais juste que c’est le nouveau PageMaker (les anciens comprendront….) et concurrent amical de QuarkXPress 😉

Répondre
Amine KOUIS

Bonjour,
Qu’est ce que vous penser sur la création des annonces Web. est-ce que je travailler sur Indesign CC ou sur Photoshop CC, ce qui compte pour moi c’est la qualité de l’annonce.

En tout cas merci pour ce tutoriel !
Amine KOUIS

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *