Par JB Marchand-Arvier Publié le 26 juil 2012 (mis à jour le 31 mai 2017)

Si il y a bien un sujet qui est actuellement important et qui va devenir crucial dans un futur proche, c’est bien le temps de chargement des sites web. Ce critère est extrêmement important à tous points de vue : pour les utilisateurs, pour le référencement, et pour une question de ressources.

Se concentrer sur l’utilisateur !

Quoi de plus désagréable qu’un site qui s’affiche en plus de 10 secondes… Il ne faut jamais oublier que l’utilisateur est au centre de votre site web. Si vous mettez l’expérience utilisateur au centre de vos préoccupations, vous ferez certainement tout pour avoir un site rapide.

Si vous aviez le choix entre un magasin avec ou sans file d’attente, lequel choisiriez-vous ?
Vous pensez qu’un site long à charger n’aura pas d’impact ? Détrompez-vous, voici quelques chiffres clefs :

  • 400 ms de plus sur Yahoo se traduit par une chute de 5 à 9 % de trafic.
  • 500 ms de plus sur Google, se traduit par une chute de 20 % des recherches.
  • 100 ms de plus sur Amazon, et c’est 1 % de ventes en moins.

Ayez à l’esprit que l’impression laissée par un site lent est très mauvaise, et que le visiteur aura certainement moins de chances de revenir.

Comment puis-je accélérer mon site ?

Avant de faire quoique ce soit,  il conviendra d’ausculter le site, avec des outils extérieurs (chronométrer sa vitesse manuellement ne servira à rien, il est sans doute dans votre cache navigateur).
Pour auditer votre site, ces deux services gratuits sont plus que conseillés :

Gtmetrix va scanner votre site grâce à ces deux outils de référence : Yslow, et Page Speed, et vous attribuera des notes ainsi que les différentes recommandations. Il calcule également le temps de chargement mais qui est rarement juste, Pingdom fournit un temps beaucoup plus juste.

Une fois les notes obtenues et le diagnostic établi, vous pouvez apporter vous même les modifications suggérées (si vous parlez couramment le langage informatique), ou nous confier votre site web 🙂

Voici le résultat d’un blog ami sur WordPress :

A noter qu’il n’est pas conseillé de sur-optimiser vos sites ! Un bon codage associé à un sytème de cache peut permettre d’obtenir de très bons temps de chargement ! Sur WordPress, évitez aussi le surplus de plugins.

 

Un site rapide pour un meilleur référencement

Google a annoncé de façon assez claire dans un article datant de 2010, qu’il prenait désormais en compte la performance d’un site pour le positionnement.
Il n’est pas fréquent que Google annonce haut et fort la prise en compte d’un signal dans le classement (comme le passage obligatoire maintenant en HTTPS). Il est certain, vu la politique de Google sur l’obsession de la vitesse, qu’il prendra de plus en plus en compte ce facteur, et ce pour plusieurs raisons…

Google souhaite proposer à ses utilisateurs un index de sites de qualité, considérant la rapidité comme un gage de qualité, il est normal de privilégier des sites rapides.

Google est aussi une entreprise qui, comme toutes les entreprises, cherche à réduire ses coûts. Un site lent lui coûte cher.
En effet, les robots des moteurs de recherches parcourent le web afin d’indexer les sites. Le temps passé sur chaque site est compté, et rend indisponible le robot pour les autres sites.
En cas de site lent, GoogleBot enregistrera cette information, et reviendra beaucoup moins souvent. Cela peut être très préjudiciable certains sites, comme les sites d’actualité.

De manière générale, tout ce que vous pourrez faire pour vous démarquer (en bien) des concurrents, ne pourra qu’être bénéfique pour les moteurs de recherches.

Formations Peexeo Développement web

WordPress, bases de HTML/CSS, PHP/MySQL, JavaScript/jQuery…
Découvrez nos formations assurées par un développeur de l’agence !

 

Un site non optimisé vous coûte cher

Les chiffres le montrent sans équivoque en terme de ventes pour un site e-commerce ou de visites pour un site classique.
C’est sans compter qu’un site non optimisé peut vous couter très cher.
Si votre site est optimisé il consommera moins de ressources serveur, et supportera donc beaucoup plus de visiteurs pour une même configuration. Au contraire, si votre site a un afflux massif de visiteurs, et qu’il est surchargé (soldes pour un e-commercant, campagne virale, retombée presse etc), l’inaccessibilité de votre site peut vous coûter très cher.

 

Quelques astuces pour accélérer votre site (non exhaustif)

Cette partie s’adresse aux personnes ayant un minimum de connaissances en développement.

  • Si vous utilisez un CMS veillez à installer un plugin de cache.
  • Minifiez vos différents codes (html,css, js).
  • Combinez vos différents scripts en un seul.
  • Optimisez le poids des images, via une application comme ImageOptim (sur Mac uniquement).
  • Si vous utilisez des boutons sociaux (Facebook, Twitter, Google+), chargez-les en asynchrone.
  • Utilisez avec abus Cloudflare, un service de reverse proxy/cdn assez bluffant.
  • Si vous avez la main sur votre hébergement (dédié), regardez du côté de Varnish, Nginx, et des accélérateurs Php.

 

Plus aller plus loin, consultez nos formations développement web, nous pourrons vous aider !

7 commentaires

Kumo

Très intéressant, merci! 🙂

Je rajouterai juste dans la dernière liste: optimiser le poids de ses images. C’est vite la partie la plus lourde d’un site web et si elles sont mal optimisées ça peut être une galère pour un utilisateur mobile.

Répondre
Avatar
Jean-Baptiste Marchand-Arvier

Omission de ma part, je viens de le rajouter dans l’article. Merci 🙂

Répondre
Alsaseo.fr

Pour les modules sociaux en asynchrone, quelles sont les manipulations à effectuer ?

Répondre
Avatar
Jean-Baptiste Marchand-Arvier

@Alsaseo.fr, pour les scripts en asynchrone je te suggère ce script : http://labjs.com

Ozon3

Très intéressant, merci pour cet article…
Juste un souci sur le lien de Gtmetrix

Répondre
Avatar
Jean-Baptiste Marchand-Arvier

Merci, c’est résolu pour le lien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *