Par Eugénie Di Leone Publié le 21 nov 2013 (mis à jour le 31 mai 2017)

La stratégie de liens mise en place sur un site peut faire la différence entre concurrents. Le netlinking vient apporter un complément au travail de rédaction de contenu que vous avez fait au préalable sur les pages de votre site.

Nous avons parlé dans le précédent article d’un des facteurs importants qui influencent le positionnement d’un site sur les moteurs de recherche : le contenu.
Le netlinking est un deuxième facteur qui fait partie de la famille des optimisations en référencement naturel. Chaque étape du netlinking a un degré d’importance plus ou moins élevé. En voici quelques unes qui sont essentielles :

  • La quantité de liens entrants de qualité.
  • La variété des liens entrants.
  • La fiabilité des liens entrants.
  • La pertinence des liens entrants.

Les liens entrants appelés également « backlinks » sont essentiels pour un site. Un lien entrant est un lien situé sur un autre site qui pointe vers une page de référence. Autrement dit, c’est un lien qui pointe vers votre site. Les liens entrants sont une source de visites directe et sont très importants pour le référencement naturel. Ces liens améliorent la visibilité du site dans les moteurs de recherche. Ils invitent les robots (des moteurs de recherche) à le parcourir : un site sans lien entrant aura moins de chance d’être exploré par les robots de Google par exemple.

 

Définition du netlinking

Le netlinking ou « link building » est le fait de mettre en place des actions qui ont pour but d’augmenter le nombre de liens vers votre site. L’objectif du netlinking est d’améliorer votre positionnement dans les moteurs de recherche. Cette méthode peut avoir des impacts positifs comme négatifs sur votre référencement naturel si la stratégie mise en place n’est pas la bonne. Cette technique s’effectue exclusivement sur le long terme et de manière régulière. En effet, le rythme d’acquisition des liens est scrupuleusement observé par Google afin d’éviter toute tricherie (achat ponctuel de backlinks en grande quantité par exemple, etc). Si le site se lance, il est normal que les backlinks soient plus nombreux les premières semaines. En revanche si le site est assez ancien, il vaut mieux avoir une stratégie appliquée : c’est à dire rechercher un backlink travaillé plutôt que choisir la facilité en ajoutant votre site dans des annuaires ou communiqués de presse. Acheter des backlinks reste l’action à toujours proscrire !

 

Des liens entrants de qualité

Il vaut mieux avoir quelques très bons liens plutôt qu’une grande quantité de liens qui ne sont pas forcément qualitatifs du point de vue de Google. Mais comment déterminer un lien de qualité par rapport à un autre ?

  • Le lien doit être placé dans le corps d’une page, au milieu du contenu.
  • Le lien doit provenir d’une page populaire avec un « pagerank » élevé. Le pagerank (ou PR) est une valeur numérique variant de 0 à 10 servant à quantifier la popularité d’une page web.
  • Le lien doit provenir d’un site de confiance, ce qui exclut les sites à pratiques douteuses.
  • Le libellé du lien, appelé « anchor text » (texte apparent qui correspond à un lien texte) doit être pertinent en fonction de la page d’atterrissage.
  • Le lien doit être naturel, autrement dit ajouté de manière spontanée.
  • Il est évident que le lien doit être cliqué pour être de qualité.
  • La page dans laquelle se trouve le lien doit avoir un minimum de trafic.

Il est primordial que le netlinking soit « propre ». Il ne faut pas en abuser car depuis 2012, cette pratique est surveillée par Google. Il convient donc de privilégier la qualité plutôt que la quantité.
Diversifier le nombre de sites et de noms de domaine vous apportera la qualité recherchée : privilégier par exemple 40 liens sur 25 domaines différents au lieu de 40 liens sur 3 domaines ayant la même thématique. Les sites moins connus peuvent également vous apporter de la qualité, tout comme les sites de référence ou d’autorité (sites ayant la confiance de Google).

Formation Peexeo « Référencement naturel »

Participez à notre formation pour connaître les dernières techniques d’optimisation.
Assurée par un webmarketeur de l’agence, sur-mesure ou groupée !

Les techniques du netlinking

Les annuaires

L’inscription de votre site dans les annuaires peut être efficace pour générer du lien. Il existe un large panel d’annuaires : généralistes, thématiques, gratuits, payants, de mauvaise qualité… Il faut avant tout éviter ce dernier pour privilégier les annuaires ayant des techniques d’inscription fiables, et n’étant pas abandonnés par leur webmaster. Pour cela, il faut regarder la date de mise en ligne des derniers articles.

Le linkbaiting , « La pêche aux liens »

Cette pratique est désormais une des meilleures techniques du netlinking, très bien perçue par le moteur de recherche Google. Le linkbaiting consiste à capter des liens naturellement et spontanément en générant un contenu qui va susciter un intérêt pour les internautes. Concrètement, cela provoque chez vos lecteurs l’envie de diffuser ou créer un lien vers votre site/blog car l’actualité, le livre blanc, l’information ou le contenu que vous proposez mérite d’être partagé. Ce lien est difficile à obtenir car il nécessite un travail de fond et une réflexion sur le contenu à rédiger : pertinence, divertissement, auteur de confiance.

Cette technique demande une certaine maîtrise des réseaux sociaux. Il ne suffit pas en effet d’écrire un article parfait : le sujet doit être maitrisé, ce qui nécessite un travail d’investigation voire une stratégie marketing. De plus, il faut aussi savoir partager le lien de son contenu sur les bons réseaux pour qu’il ait l’impact attendu.

Les sites clients ou partenaires

Vous pouvez demander à vos partenaires ou à vos clients de faire un lien sur leur site redirigeant sur le vôtre. Il y a toutefois des règles à respecter. Il est en effet plus pertinent de faire un lien vers votre site dans un contenu précis et non depuis une page s’intitulant « Partenaires » ou « Liens ».

Par exemple, votre domaine d’activité est la location de cabanes insolites et votre partenaire est le constructeur de ces cabanes. Celui-ci peut donc faire un article sur vos services en y incluant un lien vers votre site dans le contenu, le plus judicieux étant de rédiger vous-même l’article car vous seul(e) connaissez le mieux votre activité.

Ce type de partenariat peut aller dans les deux sens, apportant un trafic ciblé à chacun des sites.

Le guest-blogging

Laissez écrire un blogueur sur votre propre blog et inversement est du guest-blogging. Il ne s’agit pas forcément d’échange de contenus, cela peut être fait à sens unique. Cette pratique ne pose pas de problème au moteur de recherche Google si elle est faite de façon naturelle. L’article doit avoir un rapport avec le contenu du blog pour générer un backlink de qualité.

Les textes des ancres ne doivent pas être optimisés et il faut éviter les liens artificiels. L’article invité doit être similaire à un avis d’expert ou un partage d’informations pertinentes dans une thématique qui est traitée sur le blog. La qualité doit l’emporter sur la quantité, le tout avec modération !

Le blog

La possession d’un blog est devenue presque indispensable. Sa création est incluse dans une stratégie de référencement. Un blog génère du trafic et permet d’optimiser sa réputation en ligne. C’est également un levier de communication et de gestion de communauté. Évidement, il ne suffit pas d’avoir un blog pour améliorer sa stratégie SEO, il faut le mettre à jour régulièrement et l’alimenter en contenu qualitatif en publiant des billets en rapport avec votre thématique. Les commentaires de blog vont nourrir votre e-notoriété. Avec cet outil « blog », vous pouvez générer des liens vers votre site Internet. Ces liens ont une importance primordiale s’ils se trouvent dans une zone du contenu et si la page sur laquelle se trouve le lien a la même thématique que la page de votre site.

Les réseaux sociaux

Au fil des années, les liens et partages réalisés sur les réseaux sociaux sont devenus importants. Pour l’indexation et le positionnement de votre contenu d’une part, mais également pour votre e-notoriété d’autre part.

Le partage de contenus sur les réseaux sociaux (et donc plus précisément de liens vers le contenu de votre site) est une pratique de netlinking efficace. Plus un contenu est viral et plus il a de chance de remonter sur les pages de résultats des moteurs de recherche.

Des bruits courent que Google attribuerait plus d’importance au contenu partagé sur sa plateforme Google + : beaucoup d’encre a déjà coulé à ce sujet et les avis sont partagés. Ce qui est vérifié, c’est que les contenus possédant énormément de likes / +1 / tweets / pins /etc. ont plus de chance d’être visibles dans les résultats face à leurs concurrents. Le moteur de recherche Google se sert des signaux sociaux dans les critères de classement de sites Internet.

 

Les éléments à retenir sur le netlinking

Les techniques données dans cet article sont les plus pertinentes à intégrer dans une stratégie de référencement. Il en existe d’autres plus ou moins efficaces. Ce qu’il faut retenir de cet article est que le netlinking est une véritable stratégie SEO à laquelle il convient de réfléchir avant de se lancer tête baissée. Les échanges de liens doivent être de qualité et pertinents. Le but est de donner de l’information à l’internaute sur une thématique particulière afin que celui-ci la partage de manière naturelle sur ses propres réseaux.

Envie d’en savoir plus ?

Venez découvrir notre formation sur le référencement naturel !

18 commentaires

Avatar
Macoumba

Les enjeux d’une stratégie de netlinking externe doivent être réfléchis avec de bonnes intentions. Bien sur avec un bon contenu dernière. Et sans ce dernier, il est presque impossible d’atteindre des résultats satisfaisants.

Répondre
Avatar
Luxws

Ce guide est vraiment important, étant donnée que la visibilité sur les toiles est l’objectif de tous les référenceurs web. C’est intéressant d’avoir ce guide qui est utile pour tout le monde. Je n’y manquerai pas de lire, un grand bravo !

Répondre
Avatar
Supref

Très bon guide sachant que le netlinking est d’importance primordiale pour le référencement. Merci pour le partage

Répondre
Anais

Bonjour,

Merci pour cet article très clair sur le netlinking.
J’ai quand même une petite question sur le linkbaiting, comment cela se présente-t-il concrétement? Est-ce qu’on parle d’un article publié sur un site de confiance? J’ai du mal à voir la différence avec un article invité par exemple.

Merci de vos éclairages

Répondre
Eugénie Di Leone

Bonjour Anais,

Merci à vous pour votre commentaire.

Pour répondre à votre question, le linkbaiting consiste à créer un contenu pertinent pouvant gagner rapidement en popularité sur la toile. Plus celui-ci sera utile, plus les autres utilisateurs (blogueur par ex) le trouveront pertinent pour leurs lecteurs et proposeront un lien vers votre article que ce soit sur leur blog personnel, sur un chat, sur Twitter, par email, sur un forum de discussion… Ainsi les autres sites vont créer des liens vers le vôtre sans que vous, de votre côté, auriez fait du netlinking. C’est en d’autres termes, faire le buzz sur un sujet accrocheur.
Néanmoins, l’article doit être publié sur votre propre plateforme et sur vos réseaux sociaux car pour provoquer des liens il faut être pro-actif au niveau de la visibilité de son contenu sur des plates-formes sociales connues et reconnues.

Un article invité (ou guest blogging) consiste à se faire inviter par un blogueur pour parler d’un sujet sur la même thématique du blog en question. Cet article peut très bien créer le buzz et vous apporter du lien et du trafic aussi bien à vous qu’au blog sur lequel vous avez été invité. Toutefois attention à ne pas abuser de cette pratique, l’objectif du guest blogging ne doit pas avoir pour but de créer uniquement du lien mais avant tout d’informer l’internaute et inviter des experts à s’exprimer dans un domaine (pas d’articles publicitaires ni spammy)

J’espère avoir répondu à vos questions !

Pierre

Je vous remercie pour ce partage et cette excellente liste, par contre vous avez oublié quelques techniques assez connues comme le forum commenting par exemple, qui reste encore quelque fois utile pour référencer certains sites dans un créneau. Pour le linkbaiting, personne ne sait réellement comme le faire fonctionner correctement. A partir de réseaux sociaux ? Mais les liens sur twitter sont nofollow. Bref, cette technique me parait encore complexe, surtout pour les débutants.

Répondre
Eugénie Di Leone

Bonjour Pierre,

J’ai listé volontairement les pratiques les plus performantes. Les forums peuvent effectivement être une bonne pratique si cette technique est utilisée à bon escient. La thématique de la discussion doit bien évidement être en lien avec l’activité du site ou page du site. La page doit générer un minimum de trafic et être « de confiance » pour Google. Enfin, l’ancre de texte doit être cohérente avec la page vers laquelle elle dirige (varier au maximum les ancres de texte)

Concernant le linkbaiting, chacun a sa propre méthode pour faire du buzz ou faire fonctionner cette pratique. Cela dépend de beaucoup de facteurs et le résultat n’est pas automatique à chaque fois. Les réseaux sociaux peuvent être une source de diffusion mais il y en a d’autres. Il faut exploiter toutes les plateformes qui sont susceptibles de faire du lien.

Avatar
Noelson

Bonjour,

Je suis Noelson Antoine, responsable netlinkings Chez Agence de référencement csv. Je cherche des échanges d’article gratuit pour le site http://www.webentrepreneurdebutant.fr/ , Je souhaiterais publier un article sur votre site internet.

Celui-ci peut se faire sur la forme de conseils ou même d’une interview … et j’aimerais bien y inclure un lien vers mon site webentrepreneurdebutant.fr.

En échange, vous pourrez bien entendu me faire la même chose.

Je reste à votre disposition pour toutes informations complémentaires.


Cordialement

Antoine Noelson

Répondre
Supref

Bonjour,

ton article sur le netlinking est vraiment intéressant, il résume bien le netlinking dans son ensemble. J’ai également écrit sur le sujet et je t’invite à aller y jeter un oeuil: http://www.supref.fr/blog/guide-netlinking/ . N’hésite pas à me dire ce que tu en penses.

Répondre
Avatar
Tai

Bonjour,

Je suis tombé par hasard sur ton article qui est d’ailleurs super intéressant, étant débutant dans le SEO, j’ai une question qui me taraude:Prenons un exemple j’ai obtenu une inscription sur Webrankinfo.

Comment je peux savoir que ce lien apporte « du bon jus » à mon site?

Il existe des outils comme: hrefs, majestic seo qui révèle l’ensemble des liens qui pointent sur notre site.

Je vois tout pleins d’indicateurs, de graphique… mais c’est pas du tout clair pour moi, si tu peux m’éclaircir sur ce point là.

Merci

Répondre
Eugénie Di Leone

Bonjour,

Merci de ton intérêt ! Pour répondre à ta question, c’est une bonne initiative de t’être inscrit sur l’annuaire WRI. En général, l’inscription à des annuaires ne ramène pas énormément de trafic. Un annuaire sert à apporter de la visibilité à ton site ou blog dans les résultats des moteurs de recherche.

Je peux te conseiller d’utiliser Google Webmaster Tools. Il est très utile pour connaitre les liens qui pointent vers son propre site. Tu peux savoir les ancres utilisées et le liens de chacune de tes pages : Google.com/webmasters/tools/

Pour les autres outils, ils sont performants (notamment Majestic Seo, Ahrefs…) mais l’offre gratuite est assez limitée.

Pour ce qui est du Link Juice, il est inefficace si le lien qui pointe vers ton site est en « no follow », si le contenu où se trouve le lien n’est pas pertinent, si la page où est placée le lien dispose déjà de beaucoup de liens (internes, publicitaires…), si le site où est placé ton lien n’a aucun contenu, s’il s’agit de liens achetés…etc.

Si un lien respecte ses critères, alors il sera bénéfique pour ton site. Ce sera d’ailleurs peut être l’objet d’un prochain article !

Avatar
Tai

@Eugénie Di Leone

Merci, pour ton éclairage, je vais voir ça rapidement.

Répondre
Avatar
Julien

Bonjour, merci pour cet article très intéressant !
Une question cependant, « Les textes des ancres ne doivent pas être optimisés et il faut éviter les liens artificiels », qu’entendez-vous par là ? (lorsque vous traitez du Guest-blogging)

Répondre
Eugénie Di Leone

Bonjour Julien,
Merci de votre intérêt !
Pour répondre à votre question sur le guest-blogging, toute sur-optimisation peut être risquée. Ainsi il faut éviter de sur-optimiser les textes d’ancres avec un amas de mots clés et éviter de créer des articles à des fins de gain de backlink et de manipulation du moteur de recherche. Les liens artificiels sont des liens contraires aux consignes Google. Un consultant SEO a fait un très bon article sur les stratégies et types de liens artificiels et naturels, je vous conseille d’aller voir cet article 🙂

Steve Etherington

Bonjour merci pour cet article, je fais du blogging depuis deux ans et c’est vrai qu’il y a beaucoup d’informations pour améliorer référencement naturel :). On me propose souvent des partenariats pour certains de mes blogs car ils sont positionné en première page de google sur des niches assez prisées mais je dois dire que je suis assez prudent car pas un professionnel en agence de référencement web et j’ai très peur que l’échange de lien tourne en défaveur de mes blogs. Qu’en pensez vous ? et quels sont vos conseils pour faire des échanges de liens gagnant gagnant.

Bien à vous

Merci

Répondre
Avatar
Guadant

Bonjour

En effet cet article donne une bonne vision de la stratégie à adopter. Pour répondre à Steve Etherington il faut bien regarder le Page rank, faire attention que le lien soit bien en follow et que la thématique soit la même. Une fois ces critères respectés on a un échange gagnant gagnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *